Newsletter Subscribe

Blog & Comments

Arriving Soon

Authors

Lidji, celle qui a renoncé: Roman (Chroniques de Pekigniane) (French Edition)

by Bruno Benattar on 2018-10-19

Lidji, princesse, amirale, générale et guerrière conquérante, est contrainte de quitter son empire...

Elle fut princesse du plus puissant empire. Générale, elle commandait des armées, et volait de victoires en victoires. Amirale, elle voguait sur des flots prometteurs. Guerrière conquérante, elle se forgea son propre royaume. Elle devint même la Laohen, la souveraine du monde.
Elle aimait et se croyait aimée en retour. L’amour peut supporter la disparition de l’être cher mais il ne s’accommode pas de la trahison. Elle avait été manipulée, bafouée, humiliée par celle qui fut son amante de cœur. Après l’avoir séduite, pervertie, elle la trahissait de la façon la plus ignoble.
Avant de passer la porte, elle se retourna une dernière fois sur le monde qu’elle avait connu. Une fois le seuil franchi, elle deviendrait Lidji, Celle qui a renoncé.

Découvrez, dans ce romans de fantasy, l'histoire de Lidji, trahie par celle qu'elle aimait, qui décide de quitter son Empire et devenir Celle qui a renoncé.

EXTRAIT

Les lourds vantaux de bronze s’écartèrent majestueusement pendant que le héraut proclamait : « L’ambassadrice Lilith, fille de Jared et d’Antinda, la Princesse et la Mara de Shangrila, l’Antinéa d’Atlantide, la Morgane d’Absalon, la Frigg d’Hyperborée, la Lakshmi des Amazones, l’Astarté des Steppes, l’Isis du Continent noir, la Quetzal du Continent rouge, l’Amida de Mu ». Suivirent encore, une multitude d’autres titres tant importants que mineurs. À l’exception de notre famille impériale, au son de cette annonce protocolaire, tous se prosternèrent, le front contre le pavement de marbre finement ouvragé. Du simple garde jusqu’au ministre en plein exercice, nul n’aurait osé porter son regard sur elle. Une décapitation immédiate aurait immédiatement sanctionné cet affront inconcevable. Seul le héraut, près de la porte pouvait se tenir à genoux, continuant son annonce et respecter ainsi le protocole : « La princesse est autorisée à s’approcher jusqu’à trente pas de nos Majestés et à bénéficier d’un coussin ». Celui-ci est promptement apporté par les laquais.

A PROPOS DE L'AUTEUR

Bruno Benattar né en 1951 poursuite des études de sciences économiques et de sociologie. Fortement influencé par les mouvements sociaux de mai 1968, il milite activement dans des mouvements pacifistes tout en s’initiant aux arts martiaux, qu’il pratique encore aujourd’hui. Refusant de s’intégrer immédiatement dans la vie professionnelle, il voyage et visite le monde y pratiquant divers emplois. Pendant la trentaine d’années suivante, il travaille comme consultant en droit social et publie de nombreux articles et ouvrages spécialisés.

Lilith : la maudite: Chroniques de Pekigniane (French Edition)

by Bruno Benattar on 2018-09-28

A la découverte de Lilith, la Maudite, démone et première femme d'Adam...

Lynn Carter, l’ethnologue, réalise une interview de Lilith âgée de quatre milliards d’années. Elle découvre des civilisations disparues et la naissance du monothéisme. Elle est en train de tomber dans un piège diabolique car la séduction et l’érotisme sont les armes de prédilection de Lilith qui ne poursuit qu’un seul objectif : mourir, et cela passe par l’anéantissement de l’humanité.
Lilith est-elle La Maudite comme elle se plait à se qualifier ? Elle est surtout La Maboun cette femme immortelle aux capacités qualitatives et quantitatives augmentées.
Ces années de souffrance ne lui ont-ils pas fait connaitre tous les mensonges ? Elle s’évertue à éradiquer Dieu et Adar le Roy des rois, apparus à l’époque de l’Atlantide. Elle a assisté impuissante à l’avilissement de la femme et à l’échec de sa dernière tentative pour donner à l’homme un peu de grandeur : l’anarchisme. Que peut-elle encore espérer si ce n’est mourir ?

Qui est donc Lilith ? Quel est donc sa réelle destinée ? Découvrez ce roman entre sensualité, érotisme et fantasy, aux côtés de celle qui a tout connu et tout subi !

EXTRAIT

Je suis la femme incarnée. Je possède toujours, à moi seule, le capital génétique de toute vie existante. Sur mon visage rond aux pommettes saillantes, mon nez fin légèrement épaté, mes lèvres sensuelles, charnues, perpétuellement entrouvertes, se dessine toujours un léger sourire désabusé. Mes yeux dorés, légèrement bridés, lisent en chacun, comme dans un livre ouvert. Mes cheveux aux reflets changeants, tantôt bleus nuit, tantôt châtains et roux, me tombent sur les épaules comme la cascade du désir. Mes mèches folles barrent mes joues. Elles ajoutent ainsi, une note personnelle de charme, voire d’excentricité. Mon corps musclé transpire tant la puissance que la sensualité. Le galbe de mes jambes minces n’a d’égal que la finesse et la souplesse de mes bras enserrés par mes bijoux vivants. Mes mains longues et fines semblent plus musclées et pourtant plus douces encore. Admire la rondeur de mes seins fermes. Ils feraient fantasmer quiconque y poserait son regard. Chaque pas découvre mes mollets et parfois le haut de mes cuisses. Qui ne désirerait pas empoigner mes fesses rondes à pleines mains ?

À PROPOS DE L'AUTEUR

Bruno Benattar est né en 1951 et a poursuivi des études de sciences économiques et de sociologie. Fortement influencé par les mouvements sociaux de mai 1968, il milite activement dans des mouvements pacifistes, non marxistes et non violents, tout en pratiquant les arts martiaux, encore aujourd’hui.
Refusant de s’intégrer dans la vie professionnelle, il visite le monde et exerce les métiers de moniteur de voile et de plongeur bouteille.
Pendant près de trente ans, il travaille comme consultant en droit social, après avoir repris des études. Il publie de nombreux articles et ouvrages spécialisés dans le domaine du droit du travail.
Aujourd’hui à la retraite, il réside dans le Vaucluse.

Advertisements